Le Sud Ouest réhabilite le Prunelard à Gaillac

Pendant longtemps, le vignoble du Sud Ouest a vécu dans l’ombre du Bordelais. Tandis que Bordeaux entretenait des relations commerciales privilégiées avec l’Angleterre et les Pays Bas, en particulier grâce à sa situation géographique privilégiée sur la côte atlantique, le Sud Ouest ne bénéficiait que d’un réseau fluvial menant à … Bordeaux !

South West Wines Map

Ce second rôle, cantonné à servir de réserve aux Bordelais quand ces derniers connaissaient des temps difficiles ou devaient compléter leur offre pour satisfaire la demande extérieure est maintenant terminée.
Depuis quelques décennies, les vignerons du Sud Ouest ont commencé à s’interroger sur leur identité, leur particularisme, leur culture ancestrale qui les rend unique. Dans cette optique, la redécouverte et mise en avant des cépages locaux en est le résultat et a largement facilité l’identification des différentes identités du Sud Ouest.
Parallèlement, la production de Merlot et de Cabernet a nettement baissé dans ces vignobles.

Au final, le Sud Ouest a cette particularité d’être un kaléïdoscope d’appellations bien distinctes dont le lien réside dans la mise en avant de cépages locaux : Malbec à Cahors, Negrette à Fronton, Tannat dans le Madiran, Braucol et Duras à Gaillac etc…

La renaissance du Prunelard

Prunelard grape varietyLa redécouverte des cépages locaux se poursuit encore aujourd’hui. Le Prunelard (ou Prunelart) Noir est le dernier en date. Absent de l’appellation Gaillac à sa création en 1970, le Prunelard était proche de l’extinction dans les années 70 en raison notamment de son faible rendement naturel: il est très sensible à la coulure. Toutefois, l’élan identitaire sucsita un regain d’intérêt pour ce cépage qui commença à être replanté à partir des années 90. En 2008, la surface totale cultivée était de 12 hectares, année durant laquelle il fut intégré dans la nouvelle définition de l’AOP Gaillac. Aujourd’hui, sa surface cultivée dépasse les 30 hectares.

Le Prunelard est l’un des plus vieux cépages qui ai traversé les ages. On l’appréciait déjà chez les romains pour sa forte intensité colorante et aromatique. Son nom est inspiré de la prune du Sud Ouest qui lui ressemble de part sa forme et la pruine qui la recouvre. Comme son fils le Malbec, c’est un cépage teinturier, riche en anthocyanes. En revanche, sa concentration en tanins est faible. Par ailleurs, il requiert peu ou pas de traitements à la vigne car en raison de ses petits grains, il est très résistant à la pourriture et à l’oïdium.

Les vins issus de ce cépage ont de jolis reflets violines. Ses arômes sont à la fois épicés et fruités de type baies noires. Mais surtout, on est surpris par ses puissants parfums de violette.

Cédric Carcenac est l’un de ceux qui excelle dans sa vinification. Son 100% Prunelard est léger et fruité avec une belle tension au final qui le présente comme un bon compagnon de table en été, avec des tapas.

Prunelard 2013, Domaine Carcenac

Domaine Carcenac prunelard wine

 

Bresaola Ham recipe

Bresaola

Chicken Yakitori

Yakitori

Etorki Sheep Cheese

Etorki